top of page

LE CHARIOT - Atout VII

Dernière mise à jour : 16 avr.



LE CHARIOT (Tarot Conver, Éditions Yves Reynaud)

  • Le second Atout de la deuxième Verticale

La Seconde Verticale (Tarot Conver, Éditions Yves Reynaud)

Curieusement, LE CHARIOT est un Atout qui est second dans toutes ses dimensions : il arrive à la seconde place dans la seconde Verticale, et il en est de même dans la seconde Main. Mais cela est-il si étonnant quand on sait que le personnage qui avance triomphalement dans son chariot est un prince, second dans l'ordre des hiérarchies politiques.

LE CHARIOT et comme tous les Atouts de la seconde Verticale, il incarne la dualité, comme le montre ses deux chevaux tirant chacun de son côté, ainsi que les deux visages en place sur ses épaules. Cette dualité prend chez lui les formes classiques de confrontation intérieure entre le passé et l'avenir, mais aussi entre l'Anima et l'Animus, les parties féminines et masculine de l'âme humaine. Bien que prince, LE CHARIOT possède de ce fait une dimension féminine très importante, et cela n'a rien d'étonnant car il est, comme LE PENDU, et L'ÉTOILE, le fils aimé de LA PAPESSE, cette femme à l'idéal masculin si élevé (LE SOLEIL est son complémentaire) qu'elle préfère rester seule que mal accompagnée. LA PAPESSE représente souvent de ce fait, une femme solitaire, une mère célibataire qui élève seule son ou ses enfants. LE PENDU qui a manqué de modèle paternel s'est fortement identifié à sa mère dans l'enfance, et il continue souvent à lui vouer un amour indépassable.

  • Le Nombre VII et sa puissance tarologique

Il y a un autre fondement structurel à cette intuition qu'ont eu les taromanciens selon lesquels LE CHARIOT représente le succès, la chance, la réussite. Il se trouve en effet que le Nombre VII est le seul Nombre au sein des Nombres des Atouts qui n'a besoin que de se redoubler deux fois pour aller jusqu'au XXI. VII plus VII plus VII égale XXI. Pour parvenir à TEMPÉRANCE, LE CHARIOT ne fait que se doubler lui-même. Cela signifie clairement la puissance que possède le nombre VII qui n'a en quelque sorte qu'à s'affirmer encore et encore pour parvenir, dans sa singularité, à la perfection que représente LE MONDE, comme s'il était un raccourcis du MONDE. En ce sens, on peut dire que LE CHARIOT représente aussi, à lui tout seul, l'Anthropos primordial, visage archétypal et céleste du divin et archétype de l'humanité.

  • LE CHARIOT est un conquérant

Très clairement le jeune prince couronné qui est monté sur son char est harnaché comme un militaire et possède une armure en partie dorée. Il possède un haut et fin bâton de commandement. C'est que, dans sa vélocité - LE CHARIOT est le plus rapide des archétypes tarologiques - et dans sa puissance, il part à la conquête d'un monde. Très vraisemblablement passionné par la nouveauté, les découvertes, et les explorations, c'est un conquérant qui s'empare d'aussi vastes territoires que possibles. Et, à bien des égards,

  • LE CHARIOT est l'Atout-Maître des Cavalier du Tarot

LE CHARIOT et les Cavaliers (Tarot Conver, Éditions Yves Reynaud)

Si l'on procède à une distribution des Cartes cinq par cinq, on voit apparaître un parfait alignement entre les deux premières Mains des Atouts et les Cours du Tarot : les Valets reflètent LE BATELEUR et L'AMOUREUX, les Reines L'IMPÉRATRICE et la JUSTICE, les Rois L'EMPEREUR et L'HERMITE, à l'étrange exception de LA PAPESSE et du PAPE, la première semblant sauter en quelque sorte sa place pour permettre au seul CHARIOT d'être réfléchi dans le monde matériel par les Cavaliers, tandis que LE PAPE et LA ROUE DE FORTUNE semblent laisser une place vide qui exige en quelque sorte d'être remplie.

Quoi qu'il en soit de cette énigme que représente la réflection de LA PAPESSE et du PAPE dans les Cours du Tarot, il ne fait aucun doute que LE CHARIOT est l'unique Maître-Atout des Cavaliers. Il a deux chevaux, parce que les chevaux de chaque Cavalier prennent deux directions, celui du Cavalier de Denier et celui du Cavalier de Bâton vont à droite en direction de l'Occident, comme il se doit au sein du mouvement tarologique, même si le Cavalier de Bâton vient manifestement de se rendre compte qu'il lui fallait changer de direction, et les Cavaliers d'Épée et de Coupe vont vers la gauche, c'est-à-dire vers l'Orient.

Du Chariot, les Cavaliers tiennent son amour des voyages, des explorations, et la nécessité d'aller de l'avant. Ce sont de jeunes conquérants qui forcent la chance en s'élançant dans de périlleuses mais fructueuses entreprises. Bien évidemment, chaque Cavalier accorde l'essence universelle du CHARIOT qu'il incarne dans le monde de la Terre et des êtres humains à la Couleur qui est la sienne. Ainsi, l'exploration du Cavalier de Denier concerne le monde agricole ou artisanal ou encore les finances, celui du Cavalier de Bâton se joue dans le domaine militaire, policier, sportif et il peut représenter toutes formes de figure charismatique, le Cavalier d'Épée brille par son intelligence et explore le domaine des sciences, tout comme il se bat pour rétablir la justice. Enfin, le Cavalier de Coupe avance dans le domaine de l'inspiration et de l'intuition, ou encore celui de la croyance et de la foi.

  • Soutenu par LA PAPESSE, LE CHARIOT, Fils éternel, est le plus véloce des Atouts

Pour avoir une mère très puissante et souvent le seul modèle parental qu'il a eu dans l'enfance, LE CHARIOT n'en est pas moins l'une des Cartes les plus puissantes du Tarot. Traditionnellement considéré comme l'Atout de la chance et de la réussite car en effet, il est le seul Atout dont les jambes, invisibilisées, sont comme remplacées par les chevaux. Aucun autre Atout ne peut rivaliser avec sa dextérité, et c'est bien pourquoi il représente une forme de triomphe. Mais il faut expliquer pourquoi, cet Atout est celui de la Chance. Le personnage qui incarne LE CHARIOT est jeune, son énergie est neuve, et il sait exactement où il va. Soutenu par sa mère LA PAPESSE, il incarne ce genre de jeune premier à qui tout sourit. Il a la chance du débutant.

Léonardo di Caprio et sa maman

Il est aisé de découvrir, dans les stars du monde des médiats ou celles du monde politique, des incarnations du CHARIOT : notre président de la République, E. Macron, est un remarquable CHARIOT. Venu à la politique par la porte de la finance, il a réussi à s'imposer alors même qu'il n'appartenait à aucun parti. Mais que serait devenu E. Macron sans Brigitte ? Ou Léonardo di Caprio sans sa mère ? LE CHARIOT représente le Fils éternel, celui qui, probablement ne deviendra jamais un père, bien que la rencontre et les interactions avec son complémentaire, TEMPÉRANCE peut changer son destin. Et parmi les Fils éternels, il y a bien sûr Jésus de Nazareth, du moins celui qu'on connaît à travers la religion chrétienne, et du fait de la transmission de son enseignement par Paul de Tarse, tel que lui-même l'avait compris. Quel Fils plus fils et plus éternel que ce Christ qui n'aurait pas eu de père terrestre, et qui n'aurait donc été que le fils d'une Mère, elle-même sublimée, devenant la Vierge Marie, la dernière figure de la Mère divine, celle que pouvait admettre, sous la pression populaire, une partie seulement du monothéisme, celui de l'Église de Rome ?

  • L'archétype divin mais délétère du Fils-Époux de la Mère selon Jung

Jung a exploré cette captation presque irrésistible selon lui qu'éprouve un jeune homme pour le couple Mère-Fils, lui qui a une mère qui "ne néglige rien de ce qui pourrait l'empêcher de devenir adulte et de se marier". C'est la mère et le fils qui complotent, ensemble, dit-il à cette tricherie avec la vie. Mais ce complot ne serait pas possible, s'il ne s'inscrivait pas dans un archétype "aussi antique que sacré" : celui "des noces de la mère et du fils". Cet envoutement du psychique réciproque entre la mère et le fils permet d'atteindre "un état de plénitude indescriptible, avec lequel naturellement ne peuvent, et de loin, rivaliser les imperfections de la vie réelle, les efforts et les fatigues de l'adaptation, ainsi que la souffrance des multiples déceptions devant la réalité". C'est le destin d'Oedipe qui épouse, sans le savoir, sa mère Joscaste et déclenche cette catastrophe qui s'abat sur la ville de Thèbes qui le conduit à interroger le devin Tyrésias sur les causes de la peste. Toute mère est, selon Jung, porteuse de ce "miroitement dangereux qui fait partie de ce qu'il y a de plus profond dans l'essence de l'homme. Elle appartient à l'homme, elle est la fidélité dont il doit savoir s'écarter pour l'amour de la vie réelle". Littéralement, le type de mère qui engendre un fils captif va aliéner, pour toujours, l'anima de ce fils, parce que comme toute femme, elle incarne le féminin numineux, ce dont il aurait fallu qu'elle soit dépossédée, aux yeux de son fils, par une autre femme. La mère du CHARIOT n'accepte pas cette dépossession. Ce faisant, explique Jung, la mère apparaît à son fils "à la fois vieille et jeune, incarnant le double visage de Démeter et de Perséphone", pendant que "le fils est à la fois l'époux et le nourrisson".

Ainsi, le plus rapide, le plus conquérant des Atouts, LE CHARIOT, ce fils éternel de la victoire sans cesse remportée, n'est autre que le visage glorieux du PENDU qui en est, en quelque sorte, l'ombre. De même que L'ÉTOILE et LA PAPESSE peuvent se révéler, en réalité, être une même et seule femme, cette mère-araignée prise dans les filets d'une relation incestuelle avec son fils, LE CHARIOT victorieux et l'impuissant, le sacrifié et l'handicapé PENDU sont une seule et même figure, celle du fils captif de la relation à la mère.

  • Le Christ : les deux Visages du Fils éternel, celle du CHARIOT et celle du Pendu

Le visage du Christ, modélisé à partir du Suaire de Turin

Au sein de la Verticale des II, deux jeunes hommes se succèdent : LE CHARIOT et LE PENDU. Outre le fait qu'ils se ressemblent étonnamment, ces deux personnages incarnent les deux visages du Fils éternel, l'un triomphant, l'autre sacrifié. Et ces deux visages sont aussi ceux du Christ. Incontestablement, le plus grand de tous les CHARIOTS, au sein de l'histoire de l'humanité, le fils sans père, le fils de la mère, le fils sacrifié par excellence, et dont la mort brutale à la fleur de l'âge l'a immortalisé en tant que Fils éternel d'une mère absolutisée, c'est bien sûr Jésus de Nazareth, même s'il faut apprendre à distinguer entre la figure mythique et la personne historique. La transformation d'un personnage historique juif, Jésus, en un Christ fondateur de la chrétienté a commencé avec Paul de Tarse et a conduit à l'effacement de l'identité réelle du père biologique de Jésus de Nazareth dont certains historiens suspectent qu'il fut de nationalité romaine. À l'époque de la Renaissance où fut créé le Tarot, le Christ est l'image même de l'humanité réalisée dans son essence éternelle, semblable à cet Anthropos primordial dont le Poimandrès fait l'enfant chéri de la Divinité Une originelle.

Mais le Christ est aussi l'image de l'éternel sacrifié que LE PENDU incarne, dans le Tarot, et qui se trouve juste au-dessus du CHARIOT dans la Verticale des II. Et l'on ne peut pas minorer cette posture sacrificielle d'un Christ qui s'offre en rémission des péchés du monde. Dans la symbolique des rêves telle qu'elle a été compilée par Georges Romey, l'image du Christ est clairement celle du Grand Sacrifié :

"Le Christ du rêve n’est qu’exceptionnellement un Christ en gloire, irradiant la lumière de l’Esprit, image qui conduit l’âme du rêveur sur les rives d’une extase révélatrice. (...) La lecture des rêves et l’étude des corrélations conduisent à des conclusions convergentes : le Christ du rêve est un Christ souffrant, un Christ au corps martyrisé."
  • TEMPÉRANCE, l'Atout complémentaire du CHARIOT, sa chance

Tempérance est l'Atout complémentaire du Chariot et c'est très chargé de sens. Quand on rapproche LE CHARIOT et TEMPÉRANCE en respectant la hiérarchie qui les ordonne, on voit un TEMPÉRANCE regarder avec tendresse un CHARIOT très égocentré encore. LE CHARIOT est mû par l'énergie de la jeunesse, il ne peut pas faire autrement qu'exprimer ses propres besoins d'exploration et de découvertes, de conquêtes et de domination. Mais TEMPÉRANCE n'est pas son Atout complémentaire sans raison. Son attitude est à l'opposé de celle du CHARIOT. Il est dans l'écoute, dans l'échange, dans le respect de l'altérité comme le montre le double flux qui s'échange entre les vasques qu'il porte. LE CHARIOT prend, avec violence si nécessaire, TEMPÉRANCE reçoit le don d'autrui et donne ce que lui à lui apporter. Nous sommes dans des dynamiques exactement opposées.

Cela signifie que si LE CHARIOT est fidèle à lui-même, s'il suit son propre chemin qui commence dans l'égoïsme, il va se redoubler et en se redoublant lui-même, lui qui a une nature généreuse, il va apprendre à devenir beaucoup plus altruiste, beaucoup plus respectueux de l'altérité de l'autre. Au lieu de conquérir et d'imposer sa propre vision des choses, il va acquérir le goût de l'altérité, le goût de la différence, et apprécier tout ce que l'autre peut lui apporter en tant qu'autre.

Mais on ne comprend pas complètement à quel point la rencontre avec TEMPÉRANCE est salvatrice pour LE CHARIOT tant qu'on n'a pas eu accès à l'Organisation holistique du Tarot de Marseille et à ce que la Verticale des IIII apporte de singulier à la compréhension de ce Livre en image qu'est le Tarot. TEMPÉRANCE est une troisième expression de la mâlitude sacrée. C'est un troisième type de père, un père-ami, un père qui n'impose pas la loi par sa puissance charismatique de père tribal comme le fait L'EMPEREUR, un père qui ne se contente pas de transmettre la sagesse issue d'une longue expérience comme le fait L'HERMITE. C'est un père qui est capable de voir en son fils un partenaire d'un échange respectueux, un père qui sait être un ami de ses enfants, et en l'occurrence de son fils. LE CHARIOT qui est comme fasciné par sa mère et le type de complétude immédiate qu'il en retire, ne sortira de cette fascination et ne pourra accéder à sa propre autonomie que s'il rencontre un homme qui est à la fois un père et un ami, que cet homme soit ou non son père biologique.


15 vues0 commentaire

Comments


Remerciements

Tous mes remerciements à Yves Reynaud pour son autorisation à l'usage de son Tarot Convers en illustration de l'Organisation holistique du Tarot de Marseille. 

https://www.tarot-de-marseille-heritage.com/catalogue_conver1760.html

E-mail

Nous suivre

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
bottom of page